La politique éducative dans les Hautes Alpes

Grâce à une politique forte de maîtrise des énergies et de développement durable, le Département a fait le choix de construction et de rénovation durables et propose depuis 2013 une charte d'engagement qualité de la restauration collective des collèges qui se traduit entre autre par l'organisation de l'approvisionnement des collèges en produits locaux et circuits courts.

La politique éducative dans les Hautes Alpes

Le Département des Hautes-Alpes a investi pour que les collégiens puissent étudier dans de bonnes conditions et au plus près de chez eux.

En réduisant les coûts des familles pour l'hébergement et la restauration par l'attribution de l'aide à l'éducation.

En construisant en 2009, 2 nouveaux collèges de proximité qui se rajoutent aux 12 collèges publics et au collège privé existants.

Le Département, collectivité de rattachement des collèges

Le Département des Hautes-Alpes de par sa compétence assure la gestion des collèges dont il a la charge. Pour cela plusieurs missions lui sont dévolues :

  • En tant qu'employeur il met à disposition des collèges des agents personnels des établissements d'enseignement (PEE) soit une centaine d'agents titulaires et contractuels qui travaillent à l'entretien, la maintenance et la restauration des collèges publics des Hautes Alpes. Il délègue aux chefs d'établissement la gestion et l'organisation du travail de ces agents. Il suit la carrière de ces agents et prend en charge leur formation.
  • En tant que propriétaire des bâtiments de 11 des 14 collèges publics (3 sont de la propriété du Conseil régional), il prend en charge lorsque c'est nécessaire les opérations de gros travaux de rénovation ou de construction. C'est le cas de la construction du gymnase du collège de Guillestre en 2015 et la restructuration du collège de St-Bonnet-en-Champsaur qui se termine en septembre 2016.
  • En tant que collectivité de tutelle des collèges, il alloue des moyens financiers (dotation annuelle de fonctionnement) qui permettent aux 14 établissements publics et au collège privé de fonctionner (chauffage, entretien, maintenance, achat de petit matériel...), et contrôle leur budget.