Réseaux Internet haut et très haut débit

Les réseaux de communications électroniques à haut et très haut débit sont essentiels pour assurer la compétitivité et l’attractivité des Hautes-Alpes dans le domaine économique et notamment touristique, pour les services publics de santé, administratifs et d’enseignement ainsi que pour le secteur social.

Présentation

Au même titre que les services essentiels comme l’électricité qui ont permis un essor économique et un progrès social indéniable, les réseaux très haut débit constituent un enjeu majeur dans les années à venir pour garantir à nos territoires de montagne une attractivité économique indispensable au maintien de nos activités et de nos populations.

Comment puis-je disposer d’un bon débit en l’absence de réseau fibré ou d’ADSL ?

Certaines zones non couvertes en technologies filaires peuvent bénéficier de technologie sans fil de type 4G LTE Fixe permettant d’obtenir des niveaux de débit intéressants sous réserve d’éligibilité. Aujourd’hui seuls Bouygues télécom et Orange proposent des offres 4G fixe.

Par ailleurs le Département avait mis en place dans le cadre de son premier schéma des aides à l’équipement satellitaire pour les secteurs mal ou pas desservis par le haut débit. Ce dispositif d’inclusion numérique a été transféré depuis janvier 2016 au délégataire PACT FIBRE avec un formulaire d’éligibilité en ligne.

Pour en savoir plus sur les modalités d’obtention de la subvention et tester votre éligibilité au satellite visitez le site www.pact-fibre.fr

Comment suivre l’évolution de l’aménagement numérique sur ma commune ?

Une information régulière est publiée sur le site du Syndicat Mixte PACA THD : http://www.paca-thd.net

Le délégataire PACT fibre assurera également une information au niveau des collectivités concernées par des ouvertures de services très haut débit.

Enfin les opérateurs internet qui s’appuieront sur le RIP pour commercialiser leurs offres assureront également la diffusion de ces informations. Un intérêt national par les grands opérateurs de télécommunication laisse à penser que ces derniers pourraient rapidement proposer des offres sur notre RIP. Leurs réseaux commerciaux ne manqueront pas de vous contacter dans ce cas.

Quel est le rôle du département dans ce domaine ?

Conformément aux objectifs du premier Schéma Directeur Territorial d’Aménagement Numérique (SDTAN), le Département des Hautes-Alpes s’est associé avec le Département des Alpes de Haute-Provence et la Région pour constituer le Syndicat Mixte Ouvert PACA THD, outil technique en charge du déploiement mutualisé des réseaux très haut débit sur ces deux départements. Ces investissements sont réalisés dans le cadre d’un Réseau d’Intérêt Public (RIP) qui bénéficie à ce titre du soutien financier national au titre du Plan Très Haut Débit mais aussi des collectivités membres (départements et région).

Le Syndicat Mixte Ouvert PACA THD a mis en place une Délégation de Service Public (DSP) pour assurer l’exploitation de ce RIP, mais aussi sa commercialisation auprès d’opérateurs de télécommunication agréés.

Le Délégataire pour les deux départements des Alpes de Haute-Provence et des Hautes-Alpes est le groupe Altitude Infrastructures qui s’appuie sur une structure locale, filiale dédiée à la DSP, PACT fibre (www.pact-fibre.fr)

Après avoir construit depuis 2016, une grande partie du réseau de collecte, ossature principale du réseau fibré, les premières prises pour les utilisateurs seront livrées d’ici fin 2017 avec une montée en puissance sur 2018 et 2019 de façon à progressivement couvrir en FTTH les principales villes comme Briançon, Embrun, Laragne dans un premier temps suivi des centres bourgs , la ville de Gap, Préfecture du département, est directement traitée par l’opérateur historique Orange dans le cadre d’une zone AMII (Appel à Manifestation d’Intention d’Investissement) avec l’ensemble des locaux de la zone urbaine qui devraient être raccordables d’ici 2018.

À noter que cette zone représente seulement 17% des locaux raccordables du département et donc que 83 % des locaux relèvent de l’initiative publique alors que dans la majorité des autres départements de la région hormis le département des Alpes de Haute-Provence l’initiative privée couvre plus de 80 % des territoires. Il s’agit là d’une distorsion importante au niveau régional liée au peu d’appétence du privé pour nos territoires ruraux.