La viabilité hivernale

L’objectif du déneigement est d’assurer un service de qualité tant pour les habitants du département que pour les nombreux touristes qui viennent y séjourner. L’amélioration des conditions d’accès aux stations, mais aussi les informations fournies aux usagers sont indispensables pour l’économie et l’image des Hautes-Alpes.

Vous garantir les meilleures conditions de circulation

Voir l'image en grand © Jean-Luc Armand

  • des équipes qui travaillent en temps décalé, pour des interventions pratiquement 24h/24 ;
  • un système d’astreinte pour mobiliser le personnel jour et nuit ;
  • un inventaire précis des moyens à mobiliser pour chaque circuit ;
  • une surveillance permanente du réseau dans le cadre des patrouilles ;
  • une vigilance météo précise grâce à un partenariat avec Météo France ;
  • une information actualisée en permanence avec le site inforoute.hautes-alpes.fr

Qui fait quoi en matière de déneigement ?

  • Le Département des Hautes-Alpes déneige les routes départementales.
  • L’État déneige les routes nationales.
  • Les communes déneigent la voirie communale.
  • Vous facilitez le travail des personnels en charge du déneigement ainsi que le passage des engins de service hivernal et respectez les règles de sécurité.

Des moyens adaptés à un territoire de montagne

© Jean-Luc Armand

Pour vous assurer les meilleures conditions de circulation, le Département mobilise :

  • 5 millions d’euros de budget,
  • 380 agents sur le terrain (permanents, saisonniers et déneigeurs volontaires),
  • 40 chasse-neige,
  • 28 camions polyvalents,
  • 12 saleuses,
  • 2 fraises à neige.

2 000 km de routes départementales à déneiger.

Pour chaque engin il faut deux équipes travaillant en 2-8, de 6h45 à 19h en temps normal, et de 4h à 23h pendant un épisode neigeux, voire plus en période exceptionnelle.

Les conseils de prudence

© ThinkstockAu début de l’hiver

  • s’équiper de pneus adaptés ;
  • prévoir des chaînes et savoir les monter ;
  • vérifier l’état et le bon fonctionnement des équipements de votre véhicule : batterie, essuie-glaces, système de dégivrage…

Pendant l’hiver

  • déneiger entièrement votre véhicule ;
  • adapter la vitesse et les distances de sécurité aux conditions climatiques ;
  • ne pas chaîner au milieu de la route ;
  • faciliter le passage des engins de service hivernal ;
  • éviter le pire : quand les conditions sont impossibles, les routes impraticables, ne partez pas
  • et surtout, s’informer avant de prendre la route : inforoute.hautes-alpes.fr / Serveur vocal : 04 65 03 00 05

La nature des conditions de circulation : une échelle à quatre degrés

L’État a mis en place une typologie qui permet à tous les services publics français d’évaluer de la même façon les conditions de circulation sur les routes. Cette échelle, de C1 à C4, est à la base de notre politique de viabilité hivernale.

C1 : route dégagée, « au noir »

Le goudron n’est pas recouvert par de la neige ou du verglas.

  • Couleur réglementaire : jaune
  • Perception du danger : normal
  • Risque de blocage : sans objet
  • Notre conseil : attention, une route n’est jamais sans danger

C2 : la circulation est délicate

La route est blanchie par endroits, quelques plaques de neige ou de verglas imposent plus de prudence aux automobilistes, les équipements spéciaux sont fortement recommandés.

  • Couleur réglementaire : orange
  • Perception du danger : faible
  • Risque de blocage : faible pour les véhicules légers, possible pour les poids lourds
  • Notre conseil : réduisez votre vitesse et soyez très vigilants. Augmentez vos distances de sécurité. Équipez vos véhicules de pneus « hiver »

C3 : la circulation est difficile

La route est blanche, couverte par quelques centimètres de neige. La circulation est fortement ralentie et impossible sans équipement spéciaux.

  • Couleur réglementaire : rouge
  • Perception du danger : danger facilement repéré en cas de neige, difficilement repéré en cas de verglas
  • Risque de blocage : élevé, d’autant plus que le trafic est dense
  • Notre conseil : montez des équipements hivernaux adaptés aux conditions, sinon différez votre déplacement

C4 : la circulation est impossible

La route est impraticable et les véhicules pris dans la neige sont bloqués.

  • Couleur réglementaire : noir
  • Perception du danger : évidente
  • Risque de blocage : le blocage est effectif, il peut engendrer des problèmes de sécurité civile
  • Notre conseil : ne circulez pas

6 niveaux de service

Sachant qu'il est impossible de déneiger 2 000 km de routes en dix minutes, nous avons priorisé les travaux à accomplir en fonction de nos moyens. Pour chaque route, selon son importance, nous définissons des tranches horaires pendant lesquelles un maximum d'efforts devra être fourni pour atteindre une situation correcte : ce sont, en gros, les heures de pointes, les heures de passage des transports scolaires, les heures d'arrivée des vacanciers sur les axes touristiques, les heures des trajets domicile-travail, etc.

Nous déterminons également une condition de référence. Cette condition de référence sera l'objectif à tenir en période de beau temps pendant tout l'hiver. Nous fixons aussi une condition minimale : le point limite à ne pas dépasser quand la situation se dégrade pendant un phénomène. Enfin, à partir du moment où les chutes de neige s'arrêtent, nous nous donnons un certain nombre d'heures pour revenir à la condition de référence.

Ainsi, six niveaux de service sont déterminés :

1, grands axes économiques

Nos objectifs sont analogues à ceux du réseau national, c'est-à-dire un retour à des conditions normales de circulation (C1) en journée de 6 h à 20 h et en moins de 4 h après l'évènement météo. Au minimum, nous admettons des conditions de circulation délicates (C2) sans risque de blocage. La nuit entre 20 h et 6 h, des conditions difficiles (C3 dans des cas extrêmes) peuvent être tolérées, mais la circulation doit toujours être possible avec des équipements spéciaux.

2, réseau d'intérêt touristique majeur (accès stations notamment)

L'objectif recherché est de rendre possible la circulation avec équipements spéciaux pour le personnel dès 6 h (C2). Pour les autres usagers, la situation doit être meilleure entre 9 h à 21 h (C2 et C1 si possible). En période de chassés-croisés, en particulier le vendredi soir, les veilles de jours fériés et pendant toutes les vacances scolaires, l'objectif est un accès correct pour tous jusqu'à 23 h (au minimum C2, C1 si possible).

3, réseau primaire périurbain

L'objectif recherché est de permettre l'essentiel des trajets domicile-travail de 6 h à 9 h, de 12 h à 14 h et de 17 h à 21 h (C2 et dès que possible C1). Cet objectif ne s'impose pas les dimanches et jours fériés, ou nous tolèrons C3 ou C2. On pourra trouver des conditions de type C3, voire exceptionnellement C4 entre 23 h et 6 h.

4, réseau de désenclavement du milieu rural et de délestage

Le traitement dans un délai de 4 h suivant l'évènement météo, en journée entre 6 h et 20 h nous paraît raisonnable (sauf impératifs scolaires). Dès que possible, les déneigeurs chercheront à atteindre des conditions C2. Entre 23 h et 6 h, il est admissible de trouver des conditions de type C3, voire exceptionnellement C4.

5, réseau secondaire

Il nous semble normal d'utiliser des équipements spéciaux en journée de 6 h à 20 h (les déneigeurs visent C2 et C3). Nous assumons le fait qu'il soit impossible de circuler la nuit quand les circonstances météo sont particulièrement défavorables. Le traitement de ces itinéraires est normalement assuré une fois les autres objectifs remplis.$

6, routes fermées

Certaines sections de routes sont fermées pendant l'hiver à toute circulation.