Et oui, le bitume de nos routes se recycle !

Réfection des routes. Réduction de l’empreinte environnementale. Deux notions, de prime abord, aux antipodes l'une de l'autre. Et pourtant...

Voir l'image en grand

La transition écologique s'invite aussi sur le réseau routier départemental grâce au recyclage du bitume. Une pratique qui a fait son entrée dans la collectivité depuis plus d'une décennie. En 2020, le Département y a consacré un budget de 1,9M€ et 740 000 € cette année.

Les bienfaits pour note planète ? Selon la Routière du Midi, qui a remporté ce marché très spécifique ces dernières années, le gain environnemental n'est pas négligeable : soit une consommation énergétique revue à la baisse de 30 %. Sans compter que le recyclage du bitume autorise le recours de l'enrobé à froid, qui rejette 50 % de gaz à effet de serre (GAS) en moins.

Petit bémol, cette technique réclame des conditions climatiques douces. Il ne peut donc être mis en œuvre qu'entre « mi-juin et début septembre » dans les Hautes-Alpes, précise Sophie Parigot, chargée des politiques d'entretien et d'exploitation au service Entretien et exploitation de la route.
Pas de quoi faire peser la balance en la défaveur du recyclage, dont les besoins en matières premières non renouvelables (granulat) sont moindres.

Limiter les transports et gaz à effet de serre

Résultat, plus besoin de multiplier les allers-retours en camions entre le chantier et les carrières (pour rappel, les transports sont l'un des principaux émetteurs de GAS).

Par ailleurs, faire du neuf avec de l'existant, c'est limiter la production et le stockage de déchets.

Côté usagers, les avantages sont aussi au rendez-vous. Rénover les routes par recyclage est, en effet, synonyme de chantiers plus rapides (délais d'application inférieur de 30 %) et, de facto, moins gênant.

D’un point de vue qualitatif, aucune différence n'est à noter entre une route faite de bitume recyclé et neuf. D'ailleurs avez-vous remarqué quoi que ce soit derrière votre volant ? Il est pourtant très probable que vous ayez déjà circulé sur l'un des tronçons concernés : sur la RD 1091 au niveau du col du Lautaret, sur la RD 4 au niveau de Villar-Meyer (Saint-Martin-en-Queyrières), sur le RD 994 à La Roche-des-Arnauds, mais aussi sur la RD 902 vers Risoul, etc.

Une récente révolution qui promet au recyclage du bitume de beaux jours devant lui.


Ajouter un commentaire

Captcha antispam