80 km/h : le Président du Département a signé le premier arrêté supprimant une zone à 70

Le sujet du passage à 80 km/h au 1er juillet est revenu sur le devant de la scène, ce mardi matin, alors que le Conseil départemental des Hautes-Alpes était réuni en séance plénière.

Voir l'image en grand

Alors qu’il terminait son allocution d’introduction, le Président Jean-Marie Bernard a signé, devant l’ensemble des Conseillers départementaux, le premier arrêté supprimant une zone limitée à 70 km/h sur le réseau routier départemental.

« Je l’ai déjà dit et je le répète : cet abaissement brutal et non concerté de la limitation de la vitesse n’était pas la solution adaptée aux objectifs affichés de baisse du nombre de tués sur les routes. J’aurais préféré que nous travaillions sur des zones spécifiques, particulièrement accidentogènes, quitte à y faire baisser la limitation de vitesse de manière drastique. Au lieu de ça, le Gouvernement pénalise absolument tout le monde. Chaque Français qui fait des kilomètres le matin pour aller au travail ; chacun d’entre nous qui va se retrouver bloqué derrière un camion limité lui aussi à 80 km/h et que nous ne pourrons plus doubler », explique Jean-Marie Bernard.

« Je pars du principe que les limitations à 70 km/h avaient un intérêt parce qu’elles réduisaient la vitesse de manière significative dans certaines zones spécifiques.

Aujourd’hui, je vois beaucoup moins d’intérêt à ces 70 km/h et c’est la raison pour laquelle j’entends en supprimer plusieurs dans le Département des Hautes-Alpes. »

Ainsi, le Président du Département entend « redonner un peu de confort aux automobilistes sur les routes et mettre à jour la carte de notre réseau routier, qui a été revue et corrigée par le Gouvernement sans nous demander notre avis. »


Les commentaires

4 résultats sur 4
  • Comment qualifier cette suppression des limitations à 70 kms/h qui avaient été jugées utiles.
    Débilité?
    Inconscience ?
    Irresponsabilité ?
    C’est une réaction d’un niveau nullissime, certainement comme celui des « individus » qui ont pris cette décision.

    Déposé le 02 juillet 2018 à 13 h 22 par Paul BISMUTH

    Rapporter un abus

  • Monsieur le président,
    Nous sommes majoritaires à penser que cette limitation de vitesse passant à 80 km/h n'est pas réaliste et aurait du être négociée avec les départements qui connaissent leurs réseaux parfaitement; commençons par faire respecter celles existantes, on irait déjà dans le bon sens. Habitant Haute Plaine depuis quelques temps nous sommes effarés de voir autant d'usagers violer la limitation à 50 km/h , dans le sens vers Orcières et dès que le terre plein central est dépassé. Dans l'autre sens, en entrant dans Haute Plaine en venant d'Orcières, c'est également une catastrophe, la baisse de vitesse n'est effective qu'au niveau de l'abri bus devant le cimetière. C'est une zone particulièrement fréquentée par nos enfants, soit lors des mouvements de l'école primaire, soit lors des retours des collégiens et lycéens que nous voyons régulièrement frolés par camions et voitures en excès de vitesse.
    Alors ce geste symbolique d'enlever un panneau à 70 km/h n'a que peu de sens par rapport aux risques encourus sur ces zones par les piètons et les cyclistes.
    Commencez par ajouter des panneaux de limitation à 50 (ils n'existent pas aux entrées de Chabottes,) marquer la séparation des chaussées en larges bandes rouge (pas cher), il est prouvé que toute réduction de la largeur des voies, induit une baisse de la vitesse (c'est le cas par exemple au carrefour de St Léger avec les aménagement centraux. Matraquez les usagers par des informations répétées et visibles aux deux entrées de Chabottes.
    Cordialement.

    Déposé le 28 juin 2018 à 18 h 11 par Cv Chabottes Haute Plaine

    Rapporter un abus

  • Monsieur le Président,
    le 1er panneau "70" que vous avez fait enlever, sur la commune de Chabottes au lieu dit la Basse Plaine, a été réclamé pendant des années par les parents des enfants du quartier que la route départementale 944 traverse. Il se trouve à un endroit ou de nombreux accidents graves ont eu lieu notamment à cause de la vitesse excessive sur cette route. Nos enfants traversent quotidiennement cette route, notamment de nuit et par temps de brouillard l'hiver pour se rendre aux arrêts de bus. Malgré la limitation, la traversée au niveau du Villard reste dangereuse et demeure une inquiétude pour les parents des enfants de l'école primaire de Chabottes, du collège de Saint-Bonnet et du lycée de Gap.
    Si vous avez parfaitement le droit d'exprimer votre mécontentement, légitime, au regard de l'évolution réglementaire des limitations de vitesse, vous n'avez pas à prendre en otage les usagers qui souhaitent plus de sécurité dans un secteur accidentogène. C'est complètement irresponsable d'avoir choisi ce secteur pour cette opération. Nous vous demandons de remettre au plus vite cette limitation à 70 km/h pour garantir plus de sécurité pour nos enfants !

    Déposé le 27 juin 2018 à 19 h 50 par Pascal MERY / Chabottes

    Rapporter un abus

  • Monsieur,
    c'est une grave erreur que de remonter les vitesses dans les Hautes Alpes. Venez par exemple dans la Luye, autour de Saint Julien en beauchene, vers savines et restez dix minutes au bord de la route et vous verrez le pire... des "tueurs de la route". Quand à Gap les usagers sont tellement excités qu'ils font parfois la course (Bd de la Libération, Bd Jean Jaurès, etc..). venez constater ce qu'il se produit sur les routes du département et le nombre d'accidents évités par la réaction de gens sains.

    On joue nos vies à cause de ces "criminels" c'est inaceppetable. C'est inadmissible en plus d'enlever les zones à 70 Km/h qui sauvent des vies.

    Cordialement,


    M.D

    Déposé le 27 juin 2018 à 08 h 22 par Securité

    Rapporter un abus

Ajouter un commentaire

Captcha antispam