Budget 2023

267 000 000 €. Un budget ambitieux et responsable

La hausse des recettes et dépenses de fonctionnement

Voir l'image en grand Dépenses de fonctionnementLe Département des Hautes-Alpes devra faire face, en cette année 2023, à une hausse exceptionnelle – de l’ordre de 9% - de ses dépenses de fonctionnement (dépenses sociales, de personnel, inflation…). Une hausse à relativiser au regard de celle - parallèle - de ses recettes, qui permettra de préserver les grands équilibres budgétaires de la collectivité.

Recettes

  • Un dynamisme des recettes liées à la TVA (qui remplace la taxe foncière) qui devrait se confirmer en 2023
  • Une baisse des recettes de la fiscalité sur les transactions immobilières qui devrait être contenue et rester au-delà des prévisions du début d’année 2022
  • Quelques nouvelles dotations et/ou compensations de l’État au titre de l’action sociale, notamment

= 226 300 000€ de recettes de fonctionnement en 2023 (>< 208 000 000€ en 2022)

Dépenses

  • Impact des mesures prises pour la fidélisation des ressources humaines (hausse du point d’indice par l’État, Ségur de la santé, revalorisation volontaire des salaires, etc.)
  • Hausse des dépenses en lien avec l’allocation personnalisée d’autonomie ou des frais de séjour pour personnes handicapées
  • Hausse des dépenses liées à l’inflation (fluides, fonctionnement du Sdis, etc.)

= 191 300 000€ de dépenses de fonctionnement en 2023 (>< 175 000 000€ en 2022)

Des résultats qui permettent d’investir

Dépenses d'investissementAvec une différence de 35 000 000€ entre les recettes et dépenses de fonctionnement, le Département dispose de 35 000 000€ d’autofinancement qu’il peut consacrer à ses investissements. Une somme à laquelle il convient d’ajouter 14 300 000€ de recettes d’investissement (subventions de l’Europe, l’État, la Région, notamment) et le recours à l’emprunt (24 800 000€ inscrits pour le moment). Notons que ces éléments seront revus lors de l’intégration des résultats de l’année 2022 et du vote par l’Assemblée du Budget supplémentaire en juin prochain.

Modernisation du patrimoine départemental / 14 300 000 €

  • Archives départementales : 3 900 000 €
  • Collège Centre : 2 500 000 €
  • Collège de Laragne : 2 000 000 €
  • Collège de Serres : 1 200 000€

Mobilités / 24 500 000 €

  • Renouvellement des revêtements : 3 900 000 €
  • Galerie de la Marionnaise : 2 200 000 €
  • Sécurisation & modernization de la RD 1075 : 2 000 000 €

Aménagement / 3 000 000 €

  • Contrats stations : 2 000 000 €
  • Valorisation des grands cols : 1 000 000 €

Solidarité avec les collectivités / 10 100 000 €

  • Subventions apportées par le Département aux collectivités afin de faire aboutir leurs projets

Éducation, culture, jeunesse et sport / 1 800 000 €

Depuis plusieurs années déjà, l’Assemblée départementale est amenée à se prononcer sur le budget de l’année suivante dès le mois de décembre, soir bien avant la clôture budgétaire précédente. Nous sommes particulièrement attachés à ce mode opératoire tant il permet au Département d’être prêt à agir dans des délais très brefs et tant il permet d’assurer une réelle continuité dans l’action. 2023 ne dérogera pas à cette règle et les services du Département seront pleinement opérationnels pour investir dans l’avenir de notre territoire dès les premiers jours de l’année prochaine.

Ambition et maîtrise marquent cette année encore le budget du Département. Ambition avec la volonté de mener à bien le plan pluriannuel d’investissement élaboré dès le début de la nouvelle mandature. Un plan pluriannuel qui se monte aujourd’hui à plus de 460 000 000€ d’ici 2028 et qui doit permettre aux Hautes-Alpes de prendre toute leur place dans le XXIè siècle, en se modernisant et en s’adaptant aux nouveaux enjeux de notre société. Maîtrise car la conjoncture montre chaque jour à quel point elle est incertaine et certains principes de prudence doivent donc être respectés.

Le budget 2023 du Département est en hausse significative ; tant en recettes qu’en dépenses. Il s’établit à xxx xxx xxx€ que nous souhaitons utiles à tous les Haut-Alpins. Ce budget – ambitieux et responsable – est un signe fort en direction de nos concitoyens en cette période un peu troublée. Le signe que le Département est là pour les épauler et leur faciliter le quotidien. Et qu’il est là pour que les Hautes-Alpes soient toujours plus attractives pour les générations à venir et pour nos très nombreux visiteurs.

Jean-Marie Bernard,
Président du Département

Patrick Ricou,
vice-Président chargé des finances & de l’attractivité du territoire