Budget 2019

Ambition et maitrise

Interview du Président Jean-Marie BERNARD

!!web_voir_en_grand!!Quelles ont été les grandes lignes directrices de l’élaboration de ce budget ?

Le budget 2019 du Département est résolument tourné vers l’investissement. Investissement parce que c’est la seule manière durable d’agir et d’inscrire l’action de la collectivité dans le temps et l’avenir. Les Conseillers départementaux ont bien conscience que les Haut-Alpins ont des besoins en infrastructures et en projets novateurs et structurants pour le futur de leur territoire. Ce budget est fait de sorte qu’il apporte des réponses à ces besoins collectifs. Les investissements sont organisés autour de cinq axes : la sécurisation des infrastructures routières ; l’éducation, la culture, la jeunesse et le sport ; l’aménagement numérique du territoire ; le développement local, l’attractivité du territoire ; le patrimoine et les services publics. Ce programme d’investissement initié dès l’année passée est complété par la poursuite d’une gestion rigoureuse des ressources du Département.

En quoi est-il différent des budgets des années passées ?

Les dépenses de fonctionnement baissent de manière régulière afin de dégager des marges de manœuvre pour développer les projets. Le Département a essuyé une période de grande difficulté financière. Pour plusieurs raisons, cette période semble derrière nous mais nous devons rester très vigilants. Le travail de fond que nous avons engagé avec la majorité pour faire reconnaître nos spécificités territoriales (territoire rural, de montagne, peu peuplé mais avec des besoins en infrastructures pour la population locale et accueillir les vacanciers) aux plus hautes instances de l’État porte ses fruits : la solidarité entre les Départements les plus importants et les plus petits fonctionne en notre faveur et nous apporte des ressources supplémentaires. Par ailleurs, l’effort consenti par les Haut-Alpins a une incidence directe sur le résultat de l’exercice 2018 de la collectivité. La solidarité de la population avec son territoire doit être soulignée et nous mettons tout en œuvre pour qu’elle profite à chacun.

Vous évoquez la solidarité, quel est le sens de ce mot pour le Département ?

La loi désigne le Département comme le garant de la solidarité entre nos concitoyens et entre les territoires. En ce qui concerne la solidarité entre les individus, elle est assurée par les missions d’action sociale qui sont confiées au Département. Et pour les territoires, j’ai le souci d’assurer un développement harmonieux de nos vallées, en répondant aux besoins d’aménagements au cas par cas grâce aux subventions du Département. Par ailleurs, un plan d’investissement de 120 millions d’euros a été initié l’an dernier. Il va prendre de l’ampleur, avec 56 millions d’euros mobilisés cette année. Ces aménagements seront largement complétés par nos partenaires de travail : SFR qui va déployer la fibre optique sur notre territoire sur ses propres fonds. Ainsi que l’État et la Région pour l’aménagement de l’axe routier entre Sisteron et Grenoble. Ces deux seuls projets de désenclavement représentent 440 millions d’euros de travaux qui vont profiter directement au quotidien de chacun et aux entreprises qui travailleront sur les chantiers.

Consulter les 5 grands axes d'investissement

SÉCURISATION DES INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES ET AÉRONAUTIQUES

  • Aménager la RD1075
    Reconstruction du pont d’Aspres-sur-Buëch, travaux de protection contre le Buëch, réalisation d’une zone de dépassement à Saint-Julien-en-Beauchêne, réparation du Pont de Channe à Montrond …
  • Construire la nouvelle route du Pas de l’Ours
    Après la réalisation de la route provisoire en 2018, finalisation des travaux de la déviation en rive gauche du Guil et réalisation d’un nouveau pont côté Aiguilles. Fin du chantier en 2020.
  • Améliorer la sécurité des usagers de la route
    Confortement et modernisation d’ouvrages d’art : ponts du Beynon à Vitrolles, de l’Eymare à Réallon, de Cramayon à L’Épine, de Plampinet à Névache et des Claux à Vallouise-Pelvoux ...
  • Prévenir les risques naturels
    Protection de falaises et prévention des glissements de terrains : Peyre Basse à Guillestre, Les Méans à Réallon, La Méouge à Salérans, Ceillac, Potrachon à Dévoluy …

Consulter les 5 grands axes d'investissement

SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT LOCAL, ATTRACTIVITÉ DU TERRITOIRE, SOLIDARITÉ HUMAINE

  • Préparer l’avenir des stations de ski
    Les « Contrats stations » permettent aux stations, poumons économiques des Hautes-Alpes, de s’adapter aux nouvelles contraintes économiques et climatiques.
  • Rénover le verger haut-alpin
    Pour soutenir l’arboriculture, essentielle à l’économie des Hautes-Alpes, le Département contribue avec les opérateurs agricoles, l’État et la Région, au renouvellement de 750 ha sur 5 ans.
  • Accompagner les collectivités dans leurs projets
    Sous l’égide d’IT05, son agence d’ingénierie territoriale, le Département accompagne communes et intercommunalités dans leurs projets : eau potable, assainissement, énergie, attractivité...
  • Améliorer les conditions de logement des Haut-Alpins
    Après le succès d’un premier Plan d’intérêt général (PIG) consacré à l’insalubrité et à la précarité énergétique du logement, le Département va lancer un nouveau programme de 3 ans pour l’ensemble du territoire en 2019.

Consulter les 5 grands axes d'investissement

MODERNISATION DES SERVICES PUBLICS, SÉCURISATION DE LEUR ACCÈS

  • Améliorer l’accueil du public
    Après la Maison des solidarités (MDS) d’Embrun et celle de Gap-Bonne, le programme de requalification des MDS du Département se poursuit à Gap-Cézanne, Veynes et Guillestre en 2019.
  • Faciliter les démarches en ligne
    De nouvelles démarches en ligne seront disponibles pour les usagers avec notamment les dossiers d’Allocation personnalisée d’autonomie (APA) en 2019.

Consulter les 5 grands axes d'investissement

ÉDUCATION, JEUNESSE, CULTURE ET SPORT

  • Restructurer les collèges de Laragne et Gap-Centre
    Les collèges de Laragne et de Gap-Centre vont être entièrement restructurés. Fin des procédures administratives et concours d’architecture sont au programme de 2019.
  • Rénover le bâtiment des Archives départementales
    Réhabilitation et agrandissement du bâtiment des Archives départementales à Gap. Une opération moins coûteuse que la construction d’un nouveau bâtiment.
  • Promouvoir la culture pour tous
    Mise en œuvre du nouveau schéma de la culture. La volonté pour le Département est de faire de la collectivité un véritable aménageur culturel du territoire.
  • Entretenir le patrimoine culturel du Département
    Rénovation du grand escalier du Château de Montmaur, valorisation des chapelles Saint-Michel, emblématique du lac de Serre-Ponçon, et du Château de Lesdiguières au Glaizil.

Consulter les 5 grands axes d'investissement

AMÉNAGEMENT NUMÉRIQUE

  • Améliorer les connexions à Internet
    Montée en débit sur le réseau classique et arrivée de la fibre optique : un contrat est signé avec l’opérateur SFR pour couvrir les Hautes-Alpes d’ici la fin de 2022.
  • Améliorer la connexion des collèges
    Grâce à des groupements fermés d’utilisateurs (GFU), une nouvelle boucle permettra de partager, en 2019, le haut débit entre les 3 collèges de Gap et l’Hôtel du Département.
  • Lutter contre la fracture numérique
    L’éloignement des usages numériques est une des causes de la fragilité sociale. Mise en œuvre d’actions pour rendre les citoyens autonomes, favoriser le lien social, développer l’employabilité…

Consulter les 5 grands axes d'investissement

Budget primitif 2019

Budget primitif 2019 : 257,2 M€ dont
- Investissements : 56,95 M€
- Remboursement de l’emprunt : 15 M€
- Fonctionnement : 162,37 M€

Capacité d’autofinancement* : 29,58 M€
Capacité de désendettement : 6,1 ans