Torrents transfrontaliers (TT:CoCo)

Mise en ligne du guide pratique de la Gestion des Risques Naturels en Montagne

Dans la continuité de la journée d’information sur les risques naturels organisée au sein du Conseil Général des Hautes-Alpes le 17 juin 2014, il a été décidé d’éditer un fascicule pédagogique dressant les outils à disposition des élus pour une bonne gestion des risques naturels. Ainsi, dans le contexte du programme Alcotra TT :CoCo, le service Ressources Naturelles et Risques du Conseil Général a continué sa collaboration avec le Pays du Grand Briançonnais des Ecrins au Queyras pour la rédaction du « Guide Pratique de la Gestion des Risques Naturels en Montagne », la conception a été assurée par le studio graphique Esquiss à Saint Chaffrey. Une version papier de ce guide sera bientôt envoyée à toutes les communes du département, mais dans le but de s’assurer d’une large diffusion, le fichier numérique est disponible à l’adresse ci-dessous :

TELECHARGER ICI LE GUIDE

Page de couverture du livret-guide

Station hydrométrique de la Draye et du Turbidimètre de la Guisane

Dans le cadre de l'activité 1 du programme Alcotra TT:CoCo, un partenariat avec l'Unité DTG d'EDF a été mis en place. Par l'installation d'une station hydrométrique robuste et d'un turbidimètre, EDF et le Conseil Général répondent aux attentes d'Alcotra en terme d'amélioration de la connaissance sur le fonctionnement des rivières de montagne. Ainsi, grace aux futures données qui seront récoltées à l'aide de la station de mesure de débits de la Clarée à la Draye, la relation pluie-débit de la Clarée pourra alors être affinée. Le turbidimètre permettra quand à lui de merurer le taux de matières en suspension et de mesurer différents paramètres physico-chimique de la Durance à l'aval de la confluence avec la Guisane.

Les photos suivantes illustrent les deux dispositifs :

Station Hydrométrique du pont de la Draye

Turbidimètre installé à la confluence Durance-Guisane

Mise en place des sytèmes de suivi des torrents

Dans le cadre de l'activité 1 du programme TT:CoCo, des systèmes d'observations des phénomènes de laves torrentielles ont été installé sur 2 torrents Haut-Alpins, précisément de le bassin versant de la Haute Durance. Disposés sur les torrents du Rif Cros, sur la commune des Vigneaux et du Roubion sur la commune de Névache, ces systèmes ont pour vocation d'améliorer la connaissance sur les phénomènes de transport solide par le torrent en période de crue torrentielle.

Au passage d'une lave torrentielle, de nombreuses vibrations sont générées dans le sol sur les rives du canal. Les capteurs géophones placés en bordure des torrents auront la vocation d'enregistrer ces vibrations pendant que le pluviomètre enregistrera les quantités de précipitations. Il devrait alors etre possible à l'avenir de pouvoir corréler les quantités de pluies mesurées et la vitesse de lave torrentielle et le volume de matériaux déplacés.

Les photos suivantes montrent les dispositifs placés sur ces deux torrents :

  Dispositif de la centrale d'acquisition sur la rive droite du torrent du Rif-Cros (Sur l'assise du barrage RTM) Exemple d'un géophone fixé sur un bloc en rive de torrent

La calibration du matériel et le bancarisation des données pourra alors commencer quand le prochain évènement de lave torrentielle se produira dans ces deux torrents.

Journée d'information sur la gestion intégrée des risques naturels

Le 17 juin 2014, une journée d'information sur les risques naturels torrentiels a eu lieu à l'Hôtel du Département du Conseil Général des Hautes-Alpes à Gap dans le cadre de l'activité 4 du programme Alcotra TT:CoCo. Cette journée avait pour objectifs d'informer les acteurs de la montagne, notamment les élus, sur la connaissance de l'aléa torrentiel, sur les outils d'aide à la prévision du risque, sur  les responsabilités et la réglémentation ainsi que sur les possibilités qu'offrent les services de l'Etat pour faciliter la gestion des risques naturels.

La journée a été inaugurée par le président Jean-Yves Dusserre, qui a expliqué aux participants l'implication du Conseil Général des Hautes Alpes dans les thématiques liées aux risques naturels. S'en est suivie une série de présentions par différents inervenants selon le progamme suivant :

Connaissance sur le risque naturel - Aléa et vulnérabilité

Outils pour la gestion du risque naturel en montagne

Cadre administratif et financier pour la gestion du risque naturel

Les présentations sont consultables et téléchargeables en cliquant sur les liens ci dessus.

La journée a été clôturé par un discours du Conseiller Général Victor Berenguel, en charge des problématiques d'environnement. Il concluait en évoquant l'importance de la prise en compte des risques naturels sur le territoire des Hautes Alpes dans les perspectives de développement et d'aménagement du département.

Le contexte

Le département des Hautes-Alpes dispose d’un patrimoine naturel d’une incroyable diversité qu’il convient de préserver.

Voir l'image en grand © Mairie de Névache Crue de la Clarée, au niveau du pont de la Souchère, Mai 2008

Situé en zone montagneuse, le territoire est soumis aux évènements torrentiels intenses des crues et des laves torrentielles.

Ces évènements ont marqué l’histoire des vallées haut alpines, en particulier celles dela Haute-Durance, causant de nombreux dégâts, principalement matériels sinon humains (crue de Mai 2008, crue de Juillet 1995 du Bez et de Peytavin, crue dela Gyronde en Septembre 1928…).

L’aléa torrentiel représente un réel risque pour ces zones, où la vulnérabilité ne fait que croître, de par la forte attractivité de ces lieux.

Voir l'image en grand © F. Raoux Lobe de lave torrentielle du Verdarel

Le programme de coopération transfrontalière France Italie ALCOTRA 2007-2013 a pour principal objectif de mettre en place des stratégies territoriales permettant « l’amélioration de la qualité de vie des populations et l’encouragement au développement durable des systèmes territoriaux et économiques transfrontaliers ». Ces projets, d'une durée de un an et plus portent en particulier sur la gestion des ressources du territoire et de la prévention des risques.

Aux vues de l’impact du fonctionnement torrentiel précédemment décrit sur le territoire, le Conseil Général a participé au dernier appel à projet 2011 du programme ALCOTRA en proposant le projet TT : CoCo, définitivement approuvé le 6 Avril 2012.

Voir l'image en grand © R. Lestournelle Clarée obstruée et déviée par une coulée de lave du torrent des Sables 1995

Ce projet, qui a débuté en Janvier 2013 pour une période de 2 ans (fin en Décembre 2014), vise à poursuivre l’amélioration de la connaissance du fonctionnement des cours d’eau de la zone transfrontalière, initié dans le cadre du précédent programme PELLIDRAC (2009-2011). 

Le partenariat établi entre le Politecnico di Torino, la Provincia di Torino et le Conseil Général pour le projet PELLIDRAC est reconduit pour TT : CoCo, en ajustant la problématique de gestion des cours d’eau sur les têtes des bassins versants caractérisées par l’écoulement torrentiel.

Le contenu du Programme

Le projet "TT : CoCo, Torrents Transfrontaliers : Connaissance et Communication" est construit comme son nom l’indique sur un double objectif, l’approfondissement de la connaissance pour la gestion du risque torrentiel, et la sensibilisation de la population pour une meilleure appropriation de ce dernier.

Trois principales activités découlent du premier objectif et permettent une analyse approfondie des différents processus et éléments contribuant à l’écoulement torrentiel :

  • activité 1 : élaboration d’un protocole de suivi des torrents ateliers situés en Haute-Durance (et dans le Val Pellice) : mesure de vitesse de l’écoulement rivière/torrent, vitesse de propagation de la lave, pluviométrie. Il s’agira également d’identifier les lieux pertinents pour cette instrumentation (vallée dela Gyronde, Guisane, Clarée).
  • activité 2 : étude des zones humides riveraines : compréhension du fonctionnement hydrologique et de son rôle de stockage vis-à-vis des crues, restauration de ces zones, échange des méthodes françaises et italiennes pour la détermination d’indicateurs environnementaux et d’état écologique.
  • activité 3 : délimitation des cônes de déjection (zone de dépôt des matériaux) à partir des études morphologique et hydrologique du torrent (données topographiques, hydrométriques) et d’une modélisation (outil du Politecnico di Torino), et réflexions sur la mise en place d’un réseau de surveillance des évènements torrentiels.

Ces actions vont permettre d’alimenter la politique du Département en matière de gestion de cours d’eau de montagne ainsi que le contrat de rivière Haute-Durance porté par le SMADESEP, qui pourra être associé (techniquement) à ce programme transfrontalier.

Le second objectif, représentant l’activité 4 concerne la diffusion de la connaissance auprès de la population afin de permettre l’appropriation du risque par les locaux et les usagers des cours d’eau. Coté français, les actions déclinées seront opérées en collaboration avec les structures déjà opérationnelles du point de vue de la vulgarisation du risque naturel (Société Géologique et Minière du Briançonnais, Pays du Grand Briançonnais).

Ce projet se construit sur un échange transfrontalier de compétences : le Département possédant une expérience conséquente dans la méthodologie de gestion intégrée des cours d’eau constitue un partenaire idéal pour l’initiation de la mise en œuvre des contrats de rivière en Italie. Il s’appuiera sur l’expertise plus spécifique et technique des italiens pour l’instrumentation et l’analyse quantitative des écoulements torrentiels.

Les moyens

Le montant du projet s’élève à 535 000 €, réparti entre l’Italie (355 000 €) et la France(180 000 €). Le FEDER s’engage à une prise en charge initiale de 45%, laquelle pourra s’élever jusqu’à 66.6% en fin de programme. Les Contreparties Nationales (CPN), Agence de l’Eau et Région PACA ont une participation financière de 13.6 % et le Conseil Général prend à sa charge 10% du montant en autofinancement et 10 % des CPN.

Pour mener à bien ce projet, le Département a recruté une chargée de programme en poste depuis le 18 février 2013, succedée par un nouvel agent en date du 19 mai 2014.

Votre contact

Romain GAUCHER
Tel. 04 86 15 35 28
Fax 04 86 15 35 58

Hôtel du Département

Place Saint Arnoux - CS 66005

05008 GAP Cedex

 

Tél. : 04 92 40 38 00

Fax : 04 92 40 38 01