Petsche

 

PETSCHE Maurice, Eugène, Jean

Parlementaire ; ministre
1er décembre 1895 - 16 septembre 1951, id

Maurice Petsche devint très jeune un brillant juriste ; sa thèse de doctorat en droit fut couronnée par l'Académie française. Il entra à la Cour des comptes en 1920. Dès 1921, il fit partie d'un cabinet ministériel puis, expert financier, il participa à des conférences internationales.

Il se présente pour la première fois aux élections législatives, déjà dans les Hautes-Alpes, en 1924 mais sera battu.

Il sera élu un an plus tard, le 28 juin 1925, député des Hautes-Alpes, et en 1928, il deviendra conseiller régional du canton de Guillestre et le restera jusqu'en 1951. En 1931, il est fait citoyen d'honneur de Briançon. En 1929, il fut appelé au gouvernement ; jusqu'en 1932 il sera successivement sous-secrétaire d'État à la Guerre, aux Finances, aux Beaux-arts et à la présidence du Conseil.

Réélu député le 1er mai 1932, il se consacrera plus que par le passé aux intérêts des Hautes-Alpes, où il avait une position personnelle très forte, notamment dans le circonscription de Briançon.

Réélu député en 1946, il fut nommé ministre des Finances en 1951 mais mourut peu après. Il est enterré dans un mausolée taillé dans le roc à Puy-Saint-Pierre.

Son épouse, Simone, devenue par la suite Mme Jacquinot, fut maire de Guillestre de 1953 à 1957.