Ladoucette

LADOUCETTE (de) Jean-Charles

Deuxième préfet des Hautes-Alpes
4 octobre1772, Nancy (54) - 19 mars 1848, Paris

Homme intelligent, administrateur de premier ordre d'un zèle infatigable, le baron de Ladoucette fut nommé préfet des Hautes-Alpes en 1802 et le restera jusqu'en 1809. Pendant ce séjour de sept ans, il accomplit de grandes choses avec l'aide efficace de son secrétaire général, Farnaud : il fit ouvrir les routes du col de Cabre et du Mont-Genèvre ; il développa l'agriculture, créa des canaux, fit reboiser. Il est à l'origine du premier muséum installé d'abord dans l'ancien séminaire ; il a fondé en 1802 la Société d'émulation, lointaine devancière de la Société d'études. Il a fait écrire une Histoire des Hautes-Alpes dans laquelle notamment furent reproduits des spécimens du parler haut-alpin. Il a encouragé de nombreuses fouilles archéologiques tout spécialement à la Bâtie-Monsaléon. Contrepoint de tant de talents, Ladoucette n'hésitait pas, à l'occasion, à jouer le courtisan, ainsi bon nombre des objets de première importance trouvés là ont quitté le département pour être offerts en particulier à l'impératrice Joséphine, objets qui ont disparus, perte inestimable pour le patrimoine haut-alpin.

Une place et une avenue de Gap portent son nom ; une statue en pied, œuvre de Jean Marcellin, se dresse à l'entrée de la ville.